Logo France Légumes

Crise de goutte : les aliments déconseillés

Quel aliment interdit pour la goutte : quelques conseils d'alimentation

Les personnes souffrant de goutte n’ont pas le droit de manger tout ce qu’elles veulent. Il s’agit d’une maladie chronique qui touche aux articulations. Bien que douloureuse, il est possible de vivre avec cette maladie sans crise régulière. Il suffit de limiter, voire supprimer, la consommation des aliments riches en purines et ceux favorisant la production de l’acide urique. Mais de quels aliments parle-t-on ? Découvrez-les ici. 

Qu’est-ce que la goutte ?

Provoquée par une cristallisation de l’acide urique qui se retrouve dans les articulations, la goutte est une autre forme de l’arthrite. L’acide urique est le résultat de la dégradation des purines ; ceux-ci provenant de l’alimentation.

Lorsque vous souffrez de la goutte, adopter un régime alimentaire sain est très important. En effet, ceci peut vous aider non seulement à prévenir la crise, mais aussi à la traiter. Plusieurs facteurs provoquent un excès de l’uricémie. Il s’agit entre autres de :

  • la destruction des cellules de l’organisme ;
  • la suralimentation ;
  • la mauvaise élimination de l’uricémie.

Il n’existe pas une manifestation apparente pour l’hyper uricémie. Les seuls symptômes qu’on lui connait apparaissent lorsque la crise survient. La crise entraine une inflammation avec des douleurs chroniques. Une alimentation riche en purines déclenche les crises de goutte. Il est clair donc qu’il existe un lien entre l’alimentation et les crises de goutte qui surviennent quand le taux sanguin excède le taux normal. 

Quels sont les aliments déconseillés en cas de crise de goutte ?

La goutte devient chronique lorsque vous consommez exagérément certains aliments. De manière générale, il est recommandé d’éviter les boissons alcoolisées, les purines animales et la gélatine. 

Quel aliment interdit pour la goutte

Les boissons alcoolisées 

L’une des choses qui déclenchent rapidement les crises de la goutte est la consommation des boissons alcoolisées qui sont des aliments phlogogènes. Les alcools forts tels que le Rhum, le Whisky… provoquent une augmentation de la quantité d’acide urique dans le sang.

En effet, l’alcool ne sollicite pas un travail de digestion, car le liquide rejoint directement la circulation sanguine. Les boissons alcoolisées empêchent le bon fonctionnement des reins. Il est à préciser que les bières, qu’elles soient alcoolisées ou non, sont néfastes pour la santé. De plus, elles sont très riches en purines ; ce qui accélère les crises de la goutte.

Les purines animales 

Il s’agit des aliments purinophores. Les purines animales sont l’ensemble des viandes rouges, des fruits de mer, des œufs, des poissons gras et des abats rouges. Lorsque l’un des produits précédemment cités est consommé régulièrement, la concentration de l’acide urique augmente dans le sang. L’acide urique est le déchet issu du métabolisme des purines. Les produits animaux acidifient le sang ; ce qui représente un facteur accélérant les risques d’une cristallisation d’acide urique.

La gélatine

La gélatine est composée de purinogènes. Il s’agit des produits issus des animaux qui sont très riches en sérine et en glycoclle. Ces deux éléments associés constituent les acides aminés qui augmentent la sécrétion de l’acide urique. 

Quels sont les aliments à consommer quand on souffre de goutte ?

De manière générale, il y a plus d’aliments interdits que d’aliments conseillés quand il s’agit de la goutte. Il est important de boire une quantité importante d’eau tous les jours (3 L d’eau au plus) pour permettre aux reins de bien fonctionner en éliminant correctement l’acide urique. Il est aussi important de consommer les aliments à faible teneur en purines, notamment : 

  • les céréales ;
  • les légumes verts ;
  • les fruits en confitures et frais ;
  • les viandes blanches comme le poulet ;
  • les laitages allégés ;
  • les amandes, etc. 

Veillez également à intégrer à votre alimentation les aliments protecteurs (les céréales complètes, les légumineuses, les produits laitiers, les légumes…) et les fruits riches en vitamine C tels que la mangue, l’orange, la papaye, les choux de Bruxelles, etc. 

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.