Logo France Légumes

Ganglion au cou douloureux au toucher : quelles causes et comment les traiter ?

Ganglion au cou douloureux au toucher : causes et traitements

Les ganglions sont des minuscules organes qui se retrouvent naturellement au sein de l’organisme et le défende contre les infections. Le gonflement douloureux de ces derniers au niveau du cou peut être une source d’inquiétude pour certaines personnes. Qu’est-ce qui peut être à l’origine d’un ganglion douloureux au niveau du cou ? Quelles sont les solutions de traitement ? Zoom sur ce qu’est un ganglion, et sur les diverses informations relatives à ces organes.

Ganglion : qu’est-ce que c’est ?

Encore appelés « ganglions lymphatiques », les ganglions prennent l’apparence d’une boule le long des vaisseaux lymphatiques. Ils peuvent être superficiels (habituellement dans l’aine, le cou et les aisselles) ou profonds et imperceptibles (dans l’abdomen ou la poitrine).

Ils ont pour rôle de filtrer le liquide lymphatique et de piéger les bactéries qui attaquent le corps en les empêchant d’entrer dans le sang. En d’autres termes, les ganglions sont des gardiens du système immunitaire et des protecteurs de la santé. Ces derniers peuvent se retrouver sous le menton, dans le cou, au niveau de la face antérieure du cou, etc. Les ganglions présents au niveau du cou peuvent se trouver sous l’oreille ou le menton.

Lorsque les ganglions lymphatiques deviennent hypertrophiés, durs et chauds, douloureux ou non, on parle d’adénopathie. Dans le cas d’une apparition de cette réaction au niveau du cou, on parle d’adénopathie cervicale.

Les causes d’un ganglion au cou douloureux au toucher

Quand la grosseur des ganglions augmente, ils deviennent généralement préoccupants. La plupart du temps, un ganglion s’enfle lorsqu’il lutte contre une infection. L’apparition d’une boule correspondante aux ganglions lymphatiques au niveau du cou peut provenir de diverses causes : une infection de l’ORL, un mal spécifique, une affection grave…

Infection de l’ORL

Il existe de nombreux ganglions au niveau du cou, plus spécifiquement sur les côtés (verticalement) ou sous la mâchoire. Pour les infections affectant l’ORL (les oreilles, la gorge et le nez), les ganglions lymphatiques sous-mandibulaires produisent un grand nombre de globules blancs et deviennent enflés. Ils sont habituellement douloureux, mais disparaissent au bout de quelques jours. 

Ganglion au cou douloureux au toucher

Maladies infectieuses

Les infections, telles que la mononucléose infectieuse ou encore la tuberculose, peuvent également provoquer une adénopathie cervicale, soit une apparition des ganglions au niveau du cou.

Affection grave

Dans des cas rares et spécifiques, les ganglions lymphatiques enflés peuvent être causés par une affection grave telle que le cancer, particulièrement les cancers du sang (le lymphome). Bien qu’ils ne soient pas nécessairement dus au cancer, les boules peuvent être associées à un gonflement de la gorge ou du cou. Par conséquent, n’hésitez pas à consulter un médecin pour confirmation.

Les autres causes

Certains autres facteurs peuvent provoquer l’apparition d’un ganglion au cou douloureux, tels que : le goitre, le gonflement des glandes salivaires et les verrues. Les kystes bénins et les lithiases dans les canaux des glandes salivaires peuvent également être à l’origine de l’adénopathie cervicale.

Les moyens de traitement possible

Les solutions de traitement au ganglion douloureux au niveau du cou dépendent généralement de sa cause. S’il est question d’une infection bénigne telle que la pharyngite ou le rhume, sachez que dans quelques jours tout reviendra à la normale.

Lorsque les ganglions lymphatiques s’enflent sans raison apparente, il est indispensable de consulter un médecin pour s’assurer que tout va pour le mieux. Il en est de même lorsque le gonflement persiste même une fois l’infection guérie.

Quand les ganglions lymphatiques sont extrêmement douloureux, la prise des médicaments comme le paracétamol, l’ibuprofène et autres antalgiques est souvent conseillée. Pour un dérèglement thyroïdien, une cure hormonale adéquate peut être essentielle. Les gonflements dus au kyste, une chirurgie peut être requise.

Il convient aussi d’ajouter qu’une prise de certaines précautions d’hygiènes et la consommation des fruits ainsi que des légumes peuvent permettre de se protéger de toute infection. Dans tous les cas, pensez à consulter un médecin pour qu’il vous conseille sur le traitement le plus adapté. 

Articles similaires

4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.